Poutre roulante

Les poutres roulantes sont des petits ponts roulants généralement à translation manuelle, et souvent suspendus, d’une portée maximum d’environ 7 à 8m, d’une capacité maximale de charge limité à 1,5t, voire 2t pour des plus petites portées et avec un chemin de roulement relativement court.

Les poutres roulantes sont essentiellement installées dans des ateliers de fabrication mécanique, ou dans des ateliers d’assemblage de machines, ou sur des sites de maintenance de machines.

Fonctionnement de la poutre roulante

Comme les ponts roulants, les poutres roulantes permettent de lever et manutentionner aisément des charges au dessus d’une surface de quelques dizaines de m². Ces poutres roulantes sont équipées de chariots suspendus à chaque extrémité de la poutre afin de rouler sous les fers de roulement.

Entre la poutre et les chariots, des liaisons articulées permettent une translation sans blocage de la poutre roulante. S’il n’y avait pas d’articulation associée au chariot de translation, ces poutres roulantes à déplacement manuel coinceraient dans les chemins de roulement, car une poutre manuelle se déplace toujours plus ou moins ‘’en crabe’’.

Ces poutres roulantes sont équipées de :

  • un palan manuel avec un chariot à pousser ou à déplacement par chaîne de manœuvre,
  • ou un palan électrique avec un chariot à pousser,
  • ou encore un palan électrique et un chariot électrique.

Poutre roulante manuelle

Les poutres roulantes 100% manuelles ne nécessitent aucune électrification, ce qui en fait un produit très économique, mais à privilégier pour des utilisations ponctuelles car elles nécessitent un engagement physique assez important.

Pour réduire cet effort physique et donc réduire les maladies musculo-squelettiques, il existe des poutres roulantes allégées. Au lieu d’utiliser des poutrelles du commerce comme les IPE, les poutres et les chemins de roulement sont réalisés avec des poutres en profil creux. Ces poutres roulantes allégées sont réalisées avec de la tôle d’acier, pliée sous la forme la plus résistante à la flexion et à la torsion.

Des chariots extrêmement bien guidés avec de grands galets en matière plastique, montés sur roulements à billes, roulent avec une très grande facilité dans ces profils spéciaux. Ainsi, un opérateur peut très facilement déplacer la poutre et /ou le palan. Ce type de poutre roulante légère permet une utilisation assez soutenue. Il existe plusieurs tailles de ces profils de poutre qui permettent d’adapter au mieux à la charge et la portée de la poutre roulante.  Ainsi ces poutres roulantes peuvent être très légères avec peu d’inertie à l’arrêt ou au démarrage des mouvements.

Poutre roulante bi-poutre en profil creux

Pour des charges plus conséquentes et / ou pour des portées plus importantes, il est possible de doubler ces poutres. La poutre roulante devient bipoutre.

Aussi, il est possible de doubler les chariots en extrémité de la poutre roulante, afin de supporter plus de charge et améliorer la répartition des efforts  dans les chemins de roulement. Les poutres roulantes manuelles en profil creux sont plus onéreuses, mais elles apportent un confort et une facilité de travail très appréciable, ce qui apporte un gain de productivité. L’autre avantage des poutres roulantes et des chemins de roulement en profil creux est de moins charger la structure de la charpente, compte tenu de leur légèreté. Elles sont faciles et rapides à fabriquer et à installer. C’est un outil de levage et de manutention assez modulaire, qui apporte une grande flexibilité dans les usines.

Equipements pour poutre roulante

Les poutres roulantes peuvent être équipées d’un palan électrique avec son chariot électrique, et des chariots motorisés à l’extrémité de la poutre roulante. Ces poutres roulantes seront bien plus pratiques à utiliser et permettront des utilisations plus soutenues.

Comment fixer une poutre roulante

Les poutres roulantes sont soit fixées sous la charpente du bâtiment, soit fixées sous des superstructures reprises par des pieds fixés au sol. Globalement les pieds de ces superstructures se fixent au sol via des vis et chevilles chimiques.

En fonction de la charge et de la vitesse de déplacement de la poutre roulante, il est raisonnable de visser cette structure sur une dalle en béton d’une épaisseur minimum de 15 à 20 cm d’épaisseur. Donc ces installations avec structure rapportée sont rapides à mettre en place, sont démontables et ne touchent pas à la structure du bâtiment. De plus, les poutres roulantes se déplacent en hauteur et donc n’utilise aucune place au sol, qui est le plus souvent réservée aux machines et aux chariots élévateurs.

Ainsi, les poutres roulantes permettent de rationaliser l’espace utile dans les usines et donc de réduire la surface au sol des usines et diminuer le coût des bâtiments.

Quelles sont les normes auxquelles sont soumises les poutres roulantes

Les poutres roulantes répondent aux mêmes normes que les ponts roulants : le constructeur doit fournir un certificat de conformité indiquant que les matériels sont conformes aux recommandations Européennes et il doit apposer le sigle CE sur ses poutres roulantes.

Elles doivent être en conformité avec la directive machine 2006/32/CE, la EN15011, en conformité avec le code du travail, en particulier les articles R4312-1 R4324 et suivants.

Avant la mise en service d’une poutre roulante, il y a obligation à faire faire un examen d’adéquation par un organisme agréé, suivant l’article 5 de l’arrêté du 1er mars 2004 et l’article R4323-22.

De plus, il est obligatoire d’entretenir correctement ses poutres roulantes. Une vérification périodique est obligatoire, au moins une fois par an par un organisme agréé, suivant l’arrêté du 1er mars 2004 et les articles R4323-23 et R4323-27.

Les résultats de ces vérifications doivent être notés dans le registre de sécurité de l’entreprise suivant l’article R4711-5 du code du travail et conservés pendant au moins 5 ans suivant l’article D4711-3.

De plus, les personnels devant utiliser des poutres roulantes doivent avoir reçu au préalable une formation spécifique par un organisme agréé, suivant les articles R4323-55 à 57 du code du travail et les recommandations de la sécurité sociale R318, R423, R484 avec délivrance d’un CACES (certificat d’aptitude à la conduite en sécurité des poutres roulantes, ponts roulants, portiques et semi-portiques).