Anémomètre professionnel pour mesurer la vitesse du vent

Rm2m propose une large gamme d’anémomètre standard pour professionnel avec afficheur et /ou avertisseur sonore et /ou lumineux

Un anémomètre permet la mise en sécurité de votre personnel et de votre matériel
L’ anémomètre professionnel peut :

  • Enregistrer la vitesse du vent
  • Recevoir un mail ou un SMS pour prévenir d’un vent violent dépassant le seuil d’alarme
  • Renvoyer la vitesse du vent sur un afficheur plus grand
anémomètre vitesse vent

Capteur à coupelle

Le capteur à coupelle permet de mesurer la vitesse du vent grâce à une tête rotative munie de 3 coupelles. Il est principalement utilisé dans les stations météorologiques et les anémomètres de sécurité.

Capteur Pitot

Le capteur Pitot amélioré par Prandtl, est un double tube spécial qui mesure la pression totale due au vent, par rapport à une pression statique de l’environnement. La différence de pression entre les deux tubes, c’est-à-dire la pression dynamique, permet de calculer la vitesse d’écoulement du vent autour du tube. Ce capteur est utilisé principalement sur les avions.

Capteur à ultrasons

Le capteur à ultrasons mesure la vitesse de réception d’un train d’ondes ultrasonores entre un émetteur et un récepteur. Plus le son est long à être réceptionné, plus il y a de vent. Pour fiabiliser la mesure, le capteur est équipé de 3 couples émetteur-récepteur. De plus, il est associé à un capteur de température pour affiner la mesure, car pour ce type de capteur, la température à une incidence dans la mesure du vent. Avantage de ce capteur, aucune usure et aucun entretien. Hormis l’anémomètre à main, tous les autres anémomètres ont le capteur monté en hauteur, souvent à l’extrémité d’un mat.

Capteur à Hélice

Le capteur à hélice ressemble à un petit avion qui fait aussi office de girouette.

Capteur à moulinet

Le capteur à moulinet (à pales) équipe les petits anémomètres manuels.

Capteur à fil chaud

Le capteur à fil chaud est une résistance qui est chauffée à température constante. On mesure la résistance (électrique) du fil qui est refroidi par le vent. Plus le vent est violent, plus la résistance est refroidie et plus la valeur de la résistance est faible. Moins il y a de vent, plus le fil est chaud et plus la résistance du fil est élevée.

Tous les capteurs envoient un signal électrique plus ou moins puissant en fonction de la vitesse du vent, à un circuit électronique. Ce signal est soit en tension, soit en courant, soit en impulsions. Le signal est converti par l’électronique en valeur numérique afin que la vitesse du vent apparaisse sur un écran digital.

Un anémomètre de sécurité est toujours composé d’un capteur et d’une électronique qui permet de déclencher une première alarme à 50km/h et une seconde alarme à 72km/h, avec en option des relais qui permettent d’actionner des mises en sécurité de grues, de ponts roulants ou de portiques en extérieur, des serres agricoles et de nombreuses autres applications. Ce type d’anémomètre peut lui aussi être muni d’un écran numérique pour indiquer la vitesse du vent. Les vitesses de 50 et 72 km/h sont des vitesses réglementaires.
Ce type d’appareil doit être conforme à la recommandation R406 de la CNAMTS du 10 juin 2004 et doit répondre aux critères de la norme sécurité grue à Tour EN 14439 § 5.4.2.10 ainsi qu’à l’ITC MIE-AEM-2.