Palan manuel à chaîne, à levier

Dans la famille des palans manuels à chaîne, il existe une gamme bien moins utilisée. Les palans manuels à chaîne, à levier. Ils sont équipés d’un crochet supérieur tournant qui permet d’accrocher le palan à levier sous un anneau ou une griffe de suspension. En standard, le corps et les carters sont en acier. Un levier remplace la chaîne de manœuvre. Par un mouvement de balancier sur le levier via un petit réducteur et une noix de levage, on agit sur la chaîne de levage. Un petit commutateur manuel sur le levier, permet de sélectionner la montée ou la descente du crochet. Généralement, ce palan est équipé d’une chaîne de levage relativement courte, environ 1,5m avec un crochet tournant à son extrémité. Il est aussi équipé d’un frein généralement sans amiante. Ce palan est souvent utilisé pour des applications de maintenance ou de montage de machines.

Principe de fonctionnement,
des palans

Ces palans sont aussi essentiellement fabriqués en Chine et sont économiques.
En général, la gamme de charge de ces palans à levier débute à 250kg et fini à 9 tonnes.
Il existe une gamme à carcasse aluminium. Grâce à leur légèreté et leur compacité, ces palans à levier sont très appréciés par les personnes qui travaillent sur les chantiers.
Ils sont assujettis aux mêmes règles de conformité et de contrôle que les palans manuels à chaîne.