Palan électrique à câble

Il existe 2 grandes familles de palans à câble. Les palans pour les bricoleurs, pas chers, fabriqués en Chine et incapables de résister à une utilisation à peine soutenue, donc avec un faible facteur de marche et un très faible groupe FEM (niveau de résistance). Les palans à câbles industriels sont prévus pour résister à un travail sérieux plus ou moins intense.

Capacité de charge de palan à câble

Dans cet article nous ne nous étendrons pas sur les palans à câble pour bricoleurs. Ils sont alimentés en 230V monophasé. Globalement leurs capacités de charge évoluent entre 100kg et 495kg en 1 brin de câble et s’ils sont mouflés 990kg. La hauteur de levée de ces palans est d’environ 12m. Ils sont sans limiteur de charge. Le câble est enroulé sur un petit tambour sans guide câble, donc en couches superposés ce qui entraine une usure plus rapide du câble. Le facteur de marche est seulement d’environ 20% et le groupe FEM est proche de 1dm (M1), donc très faible. Ils sont prévus pour une fixation stationnaire sous un tube carré ou rond ou sous un fer en I ou en H, lorsqu’ils sont équipés d’un petit chariot électrique spécifique. Dans les 2 cas, ces palans électriques sont pilotés avec une boîte à boutons et éventuellement avec une radiocommande.
Comme les palans électriques à chaîne, les palans électriques à câble industriels sont aussi très répandus. Ils sont en moyenne, 10 fois moins nombreux que de palans électriques à chaîne.

Palan électrique à chaîne et à câble

Certains constructeurs donnent le nom de treuil à leurs palans électriques à câble. D’autres appellent treuils des très gros palans, au-delà de 100 tonnes et fait sur mesure.
Comme les palans électriques à chaîne, les palans électriques à câble sont mus par un moteur électrique qui via un réducteur entraîne un tambour sur lequel est enroulé un câble (à spires jointives) avec un crochet ou une moufle en extrémité de câble.

L’avantage du palan électrique à câble

L’avantage des palans à câble est d’avoir des vitesses de levage plus importantes, un groupe FEM (facteur de résistance) plus élevé et de lever des charges plus lourdes que les palans électriques à chaîne.
Les désavantages sont un prix en moyenne 2 fois plus cher, un poids bien supérieur et des dimensions plus importantes que le palan électrique à chaîne.
Contrairement à la plupart des palans électriques à chaîne, ils peuvent être équipés d’un variateur de vitesse sur le levage, permettant une levée et une dépose en douceur de la charge. Pour les palans à câble équipés d’un chariot électrique, pour certaines applications, il est intéressant d’avoir un variateur de vitesse afin d’éviter le balancement de la charge au démarrage et surtout à l’arrêt. De plus le variateur soulage la mécanique des démarrages et des arrêts fréquents. Inconvénient, le palan ne s’arrête jamais rapidement, et les cartes électroniques sont plus sujettes à des pannes que de simples contacteurs. De plus le coût de remplacement de ces cartes est extrêmement élevé.

A propos de la sécurité du palan électrique à câble

Au niveau de la sécurité, ces palans sont tous équipés de fins de course de levage, de fin de course de direction et d’un limiteur de charge qui déclenche à 10% de surcharge. Ces palans peuvent être équipé d’un second frein de secours qui agit directement sur le tambour. Ce frein s’enclenche en cas de survitesse de rotation du tambour. Ainsi en cas de rupture de la chaîne cinématique le frein de secours au tambour retiendra la charge. Cette option est indispensable dans les applications très dangereuses, comme les fonderies, les centrales nucléaires, etc.
De plus il existe de nombreuses variantes et options, comme des palans hauteur perdue réduite, des palans à 2 ou 4 sorties de câbles, des chariots articulés spéciaux capables de circuler sous des courbes assez serrées, des palans équipés de systèmes de sécurité afin de travailler dans des ambiances où il y a du public et même des palans ATEX pour travailler dans des ambiances à risques d’explosion comme la pétrochimie
Avant mise en service, comme les palans électriques à chaîne, leur bon fonctionnement doit être contrôlé. Le levage d’une charge d’une valeur de 110% de la charge nominale (CMU) doit être validé, ainsi que la coupure de la montée avec une charge supérieure à 110%, et la tenue du frein pendant une heure avec une charge à 125% de la CMU (charge maximale utile). De plus, ils doivent être contrôlés au moins un fois par an, par un organisme de contrôle agréé. Ce contrôle est semblable à un contrôle technique de voiture.
Les palans électriques à câble répondent aussi à des normes et décrets comme la directive machine 2006/42/CE, les décrets 98/1084 et 2002-1404 et de nombreux articles du code du travail.

tampons amortisseur butoir amovible