Radiocommande et télécommande industrielle

RM2M est spécialisé dans la radiocommande industrielle depuis 2002 !

Nous proposons une très large gamme de radiocommandes industrielle, pour la commande de nombreuses machines. La radiocommande industrielle est constituée d'un émetteur (la télécommande radio) ainsi que d'un récepteur (branché sur la machine à commander). Découvrez nos radiocommande pupitre et radiocommande Standard

Nous proposons également dans certains cas des lots de deux radiocommandes industrielles pour la commande avec une télécommande maître et une esclave, ou bien tout simplement servant d'émetteur de secours.

Les différentes radiocommandes que nous proposons à la vente sont adaptées pour la commande de machines tel que des ponts-roulants, grues, des palans, des camions d'assainissements, etc.

Les télécommandes radios sans fil sont des incontournables dans le milieu de l'industrie, du chantier et bien d'autres.

Nous assurons un service après-vente des radiocommandes, même suite à la cessation d'activité de la société FALARD, nous continuons à assurer le SAV des radiocommandes Falard pour les modèles SAGA1 série L, K et V ainsi que certains modèles de la marque SADAMEC.

La radiocommande désigne tout dispositif qui permet de commander à distance un appareil ou une machine par une liaison Hertzienne. Si vous utilisez des machines industrielles, il est fort probable que vous ayez aussi besoin d’une télécommande sans fil, qu’on appelle aussi radiocommande industrielle ou commande sans fil. La radiocommande pour pont roulant fait justement partie de cette catégorie et RM2M propose de nombreux modèles standard ou sur-mesure. Vous découvrirez dans cet article tous les renseignements concernant cet accessoire de levage qui permet de piloter à distance les ponts roulants et bien d’autres machines.

Qu’est-ce qu’on entend par radiocommande?

Comme nous l’avons déjà évoqué, il est possible de contrôler à distance le fonctionnement de nombreux appareils à l’aide d’une radiocommande. C’est justement le cas pour les télécommandes industrielles sans fil, très pratiques pour piloter les portiques de manutention, les palans, les ponts roulants, les grues et bien d’autres machines. La radiocommande industrielle est en fait un système de commande portatif qui permet entre autre de piloter sans liaison filaire les ponts roulants. En d’autres mots, la radiocommande pont roulant, la radiocommande grue ainsi que toutes les autres radiocommandes permettent de soulever et de déplacer facilement et en toute sécurité des objets lourds en appuyant tout simplement sur quelques boutons ou des joysticks. Ce sont des interfaces homme-machine composées d’émetteur(s) et de récepteur(s). En effet, généralement, une radiocommande est composée d’un émetteur et d’un récepteur. L’émetteur peut avoir la forme d’une boîte à boutons sans fil ou d’un pupitre portatif, sans fil. Le récepteur est un coffret électronique, relié au coffret électrique de la machine ou du pont roulant. Avec ce dispositif de commande à distance, il est possible de diriger de très grosses machines.

Pourquoi utiliser une radiocommande pour pont roulant ?

Une ergonomie facilitant son emploi

Premièrement, une radiocommande est simple à utiliser avec une ergonomie qui permet à l’opérateur de la manipuler sans difficulté. Les émetteurs pupitre, sont attachés à la ceinture ou avec une sangle de cou, permettant d’avoir la radiocommande sur soi et d’avoir les mains libres si besoin. Les émetteurs pupitre équipés de joysticks (manipulateurs) permettent une utilisation intuitive. Ainsi il est possible de regarder en permanence la machine et son environnement sans avoir à regarder l’émetteur. De plus, les radiocommandes industrielles disposent de nombreuses fonctionnalités, entre autres de piloter des variateurs de fréquence qui permettent de régler la vitesse de déplacement et de levage de la charge.

Prévenir le risque d’accident

L’avantage n°1 de cet organe de commande est de pouvoir piloter très facilement une machine dangereuse à une distance plus ou moins importante, ce qui apporte plus de sécurité pour les opérateurs. Il faut aussi reconnaître que cette télécommande sans fil garantit la sécurité de l’utilisateur. Par exemple, lors de la manutention d’une poche de coulée transportant de l’acier en fusion avec un pont roulant, le pontier, opérateur pilotant un pont roulant, aura la possibilité de se mettre à une distance de sécurité raisonnable et de se positionner à un endroit où il aura le meilleur champ de vision. De même, sur les chantiers, le pilotage d'une grue avec une radiocommande grue permet d'être toujours parfaitement positionné par rapport à la charge à manutentionner. En opposition à une commande filaire qui lie physiquement le pontier au pont roulant, une télécommande industrielle lui permet de s’éloigner de la charge, lui donnera plus de facultés à réagir en cas d’incident et lui permettra d’éviter de se faire blesser par l’acier en fusion. De plus, les radiocommandes de pont roulant de RM2M ont un niveau de sécurité très élevé avec un niveau PL = d minimum. A partir de 2021, RM2M fournira des radiocommandes avec un niveau de sécurité encore supérieur, avec un PL = e.

Accroître la productivité

Ces radiocommandes sont adaptées à tous types d’environnements, permettant le pilotage des ponts roulants et d’autres moyens de manutention, ainsi que la conduite de machines spéciales. Elles servent aussi pour piloter à distances des tracteurs agricoles ou forestiers équipés de treuils, les pompes à béton afin d’amener le béton aux bons endroits, les camions d’assainissement qui permettent de déboucher les canalisations, les grues à tour sur les chantiers de construction de bâtiment, les grues sur camion, les palans, les machines de chantier, les machines hydrauliques, les équipements divers dans différents domaines, industriel, naval, fluvial, portuaire, aéroportuaire, ferroviaire, etc. Le fait de pouvoir se déplacer en tous points avec un émetteur de radiocommande industrielle, l’opérateur n’a plus la contrainte d’avoir un fil à la patte. Ainsi la contrainte d’avoir le fil électrique du boîtier de commande relié à la machine n’existe plus. Vous n’êtes jamais bloqué par un obstacle. Ainsi, vous gagnez un temps précieux dans votre travail. Le temps considérable que vous gagnez permet d’accroitre la productivité de l’entreprise.

Réduire le besoin en nombre du personnel

Par ailleurs, elle permet également de minimiser le besoin en ressources humaines ainsi que le coût pour la main d’œuvre. Du fait qu’il n’y a plus besoin d’avoir une personne dédiée au pilotage du pont roulant ou de la grue, vous pouvez économiser le coût du pontier ou du grutier. Après avoir reçu la formation adéquate, n’importe quel personne peut utiliser facilement l’engin de manutention avec la radiocommande. Ainsi, il ne faut qu’une seule personne pour effectuer la tâche. Grâce à une prise en main très facile et rapide, les ouvriers n’auront pas de mal à se familiariser avec une radiocommande grue ou une radiocommande pont roulant ou tout autre télécommande industrielle .

Mieux comprendre le fonctionnement d’une radiocommande pour optimiser son choix

Se familiariser avec son matériel

L’utilisation d’un engin de manutention, comme les ponts roulants ou les grues, peut s’avérer très dangereux. Il y a des règles très importantes à respecter, comme pour la conduite d’un camion ou le pilotage d’autres engins. Il est primordial de connaître comment fonctionne une radiocommande pour être à même de faire le meilleur choix, en fonction de ses besoins. Donc, il est nécessaire de bien connaître le fonctionnement de la machine et de la radiocommande. De plus, il faut bien s’habituer à la radiocommande, car les sensations et la réactivité de la machine peuvent être différentes par rapport à l’ancien système de commande. Il faut reconnaître qu’il peut parfois y avoir un petit temps d’adaptation, un peu comme lorsque l’on travaille avec un nouvel outil, même s’il est similaire.

Le principe de base

Avant tout, sachez que le principe de base d’une radiocommande repose sur l’envoi d’un ordre de fonctionnement à une machine, mais sans liaison filaire.

Comment fonctionne la radiocommande ?

Avant tout, sachez que l’organe de commande de la radiocommande, (la boîte à boutons ou le pupitre, appelé régulièrement émetteur), est équipé d’un émetteur radio (appelé module HF), relié à une antenne. Il permet d’envoyer des informations à un coffret électrique (appelé récepteur) qui est équipé d’un récepteur radio, lui-même relié à une antenne.
C’est un peu comme un camion de régie de télévision qui utilise un émetteur de radiofréquences pour envoyer, grâce à des ondes radio, des images et du son à votre téléviseur. Sachant qu’à l’origine, le téléviseur est un récepteur relié à une antenne. Ainsi, dès que l’émetteur de la radiocommande est mis en service, il envoi des ondes électromagnétiques dans son environnement grâce à son module HF (haute fréquence) appelé plus précisément modulateur, via son antenne. Ce principe est appelé transmission hertzienne. Ces ondes électromagnétiques fluctuent sur le principe de la modulation de fréquence (FM). Plus précisément, les radiocommandes utilisent, pour la transmission de signaux numériques, la modulation par déplacement de fréquence, plus connu sous le terme FSK, (frequency-shift keying). Ainsi, de base, le module HF de la radiocommande est conçu pour fabriquer et envoyer en permanence, via son antenne, une onde radio fixe à une certaine fréquence. Par exemple 434 Mhz (mégahertz). En fonction des données du message que doit envoyer l’émetteur, l’émetteur fait varier très légèrement et très rapidement cette fréquence. Un récepteur radio (démodulateur), implanté dans le boîtier décodeur du récepteur de la radiocommande réceptionne le signal radio. Pour faire simple, l’émetteur de la radiocommande est équipé d’un microprocesseur. Ce microprocesseur réceptionne les informations de la position des boutons et des joysticks. Le microprocesseur fabrique en permanence un message numérique codé dans lequel il incorpore les données de la position des boutons et des joysticks ainsi que des codes de sécurité. Ce message informatique est envoyé plusieurs fois par seconde, par le microprocesseur à son module HF qui l’envoie dans l’atmosphère via son antenne. Le démodulateur du récepteur, callé sur la même fréquence, transforme les ondes reçues en un signal numérique. Ce signal est décodé et analysé par le microprocesseur du récepteur. Si le message numérique est cohérent et est conforme aux codes de sécurité attendus par le récepteur, le microprocesseur active des sorties tout ou rien (relais) et si besoin, des sorties analogiques permettant de piloter le pont roulant ou toute autre machine. Pour des questions de sécurité, le bon fonctionnement de chaque microprocesseur est contrôlé en permanence par un autre microprocesseur. Ces microprocesseurs travaillent en redondance. Au moindre problème sur le processeur principal, le second processeur donne l’ordre d’arrêter la radiocommande. De plus, si les ondes envoyées par l’émetteur sont altérées par des perturbateurs électromagnétiques avant d’arriver au récepteur, le microprocesseur détecte une anomalie de message numérique. Si les messages reçus durant moins de 500ms contiennent des anomalies, le microprocesseur donne l’ordre de mise en sécurité du récepteur et suspend tous les ordres envoyés au pont roulant ou à la machine. Après un tel épisode de perturbation, il sera nécessaire de redémarrer la radiocommande. De plus, l’identité de l’émetteur et la programmation spécifique des fonctions de l’émetteur sont stockées dans une mémoire appelée EEprom, située à coté du microprocesseur. Cette EEprom est en liaison permanente avec son microprocesseur. Le même type de programme est stocké dans l’EEprom du récepteur. C’est grâce à son EEprom que le microprocesseur du récepteur sait quel message doit être réceptionné. Si l’EEProm de l’émetteur ou du récepteur est défaillante, le microprocesseur détecte le défaut et arrête la radiocommande. Donc en cas de perturbations électromagnétiques très puissantes qui déprogramment l’EEprom, la radiocommande se mettra en sécurité, suspendant tous les ordres de commande et la machine s’arrêtera. De plus, le microprocesseur de l’émetteur contrôle l’état des boutons avant le démarrage de la radiocommande. Si un des contacts des boutons ou des joysticks est resté collé, le microprocesseur le détecte et il ne donnera pas l’ordre de démarrage à la radiocommande. De plus, si les batteries ont un niveau de tension faible, le capteur de niveau de tension de l’émetteur informera le microprocesseur qui activera un voyant pour informer l’opérateur. Si le niveau de tension devient très faible, le microprocesseur arrêtera la radiocommande. Pour information la plupart des émetteurs commercialisés par RM2M sont équipés d’un système permettant de réguler et de stabiliser la tension à l’entrée du microprocesseur et du module HF. Il faut savoir que le module HF est très sensible à la tension d’alimentation car la fréquence varie en fonction de la tension. Il est donc important d’avoir une tension stable à l’entrée du module HF. Dans le récepteur, le microprocesseur du récepteur contrôle en permanence le niveau de tension d’alimentation via un autre capteur de niveau de tension. En cas de tension trop faible ou trop forte sans être excessive, le microprocesseur arrêtera la radiocommande. En cas de surtension importante, ou de surconsommation, des fusibles protègent le récepteur. Le microprocesseur contrôle aussi la tension à l’entrée des relais, au niveau de la bobine de chaque relai et la tension de sortie des contacts des relais. Si une tension sort du contact d’un relai alors que sa bobine n’est pas sous tension, c’est que le contact du relai est défaillant et le microprocesseur donne l’ordre au récepteur d’arrêter de fonctionner. Il en va de même si une tension est présente aux bornes de la bobine du relai et qu’il n’y a pas de tension en sortie de contact de relai. Le niveau de sécurité requis pour les radiocommandes pilotant des machines dangereuses, comme des ponts roulants, grues, treuils, palans, etc, est obligatoirement très élevé. Le niveau PL doit être de d au minimum, ce qui est le cas pour les radiocommandes commercialisées par RM2M.

Le retour d’informations sur émetteur

Pour certaines applications, il est nécessaire d’avoir le retour d’informations en temps réel, de défauts ou de bon fonctionnement du pont roulant ou de la machine. En option, vous pouvez trouver ces informations sur l’émetteur de la radiocommande. A l’aide de voyants, d’indicateurs analogiques ou grâce à un écran digital, vous disposez de ces informations, comme sur le tableau de bord de votre voiture. En conséquence, vous serez ainsi en mesure de prendre les bonnes dispositions. Cette fonction retour d’information dépend de la complexité à piloter la machine. Ces radiocommandes spéciales sont nommées radiocommande bidirectionnelles. Ainsi, vous avez deux radiocommandes en une. Ces radiocommandes spéciales font l’objet d’études spécifiques avant d’être réalisées. Un cahier des charges précis sera demandé au fabricant de la machine ou au propriétaire de la machine.

Les différents types de télécommandes industrielles sans fil

Il existe quelque rares télécommandes sans fil utilisant la technologie infrarouge. Cette technologie est de moins en moins utilisée, car chère et peu pratique. Cette technologie est peu pratique à utiliser car l’émetteur infrarouge doit toujours viser la cellule ou les cellules réceptrices infrarouges pour fonctionner, ce qui génère des coupures régulières. De plus en extérieur, les liaisons infrarouges sont rapidement perturbées par la lumière importante, liée au soleil. De rares télécommandes utilisent la technologie radio et infrarouge. L’infrarouge uniquement pour le démarrage de la radiocommande, ce qui permet de s’assurer que l’opérateur est à coté de son pont roulant ou de sa machine au démarrage. Ces télécommandes à 2 technologies sont très chères et peu répandues. Pour résoudre une telle demande, certaines radiocommandes, peuvent réduire la puissance d’émission des émetteurs au démarrage de la radiocommande. Donc il existe de très nombreuses radiocommandes industrielles permettant de piloter à distance des ponts roulants ou toutes autres machines. On trouve régulièrement des télécommandes avec 2, 4, 6, 8, 10 ou même jusqu’à 20 boutons. Le choix de la radiocommande dépend en fait des fonctionnalités souhaitées sur la radiocommande. Les radios standards vont en général jusqu’à 12 boutons et les radios sur mesures ont un nombre quasi illimité de fonctions permettant de piloter des machines complexes. Tous les émetteurs de radiocommandes industrielles ayant un bon niveau de sécurité doivent être équipés d’un bouton d’arrêt d’urgence. De plus ces émetteurs doivent être équipés d’un moyen permettant de mettre en sécurité l’émetteur et empêchant leur démarrage par une personne non habilitée. Les tensions d’alimentation de nos récepteurs de radiocommandes sont multiples, permettant de se raccorder à de très nombreuses machines. Nous pouvons aussi vous proposer des radiocommandes ATEX pour travailler en zone à risque d’explosion, comme les cabines de peintures, les différentes zones de travail dans le domaine de la pétrochimie, l’industrie agroalimentaire fabricant des alcools, ou des poudres alimentaires, comme le sucre, ou même l’industrie céréalière car dans certaines conditions, les poussières de céréales sont elles aussi explosives. De plus, la plupart des radiocommandes peuvent avoir des récepteurs avec des sorties analogiques ou une sortie multiplexée sous différents protocoles, appelés communément bus de terrain, comme PROFIBUS, CAN BUS, CAN OPEN, etc. Avec la fonction maître-esclave, certaines radiocommandes peuvent piloter simultanément 2 ponts roulants ou plusieurs machines. Il existe des programmations spécifiques de boutons, comme la fonction télé-rupteur, la fonction commande temporisée, la fonction ON/OFF via 2 boutons et une seule sortie, et bien d’autres possibilités. En résumé, les radiocommandes industrielles pour ponts roulants peuvent disposer d’interrupteurs de tous types ou de manipulateurs tout ou rien ou proportionnels. Vous pouvez également opter pour une radiocommande unidirectionnelle ou bidirectionnelle avec des niveaux de sécurité élevés et des programmations spécifiques.

RM2M est la solution à vos problèmes de radiocommande pour les appareils de levage

Vous connaissez maintenant les points essentiels en ce qui concerne les radiocommandes industrielles pour ponts roulants ou autres machines. Elles sont très utilisées dans les domaines de la manutention et du levage de charges lourdes, du fait qu’elles rendent les manœuvres de déplacement plus simples, plus rapide à réaliser et améliorent les conditions de travail avec plus de sécurité. De plus RM2M propose des radiocommandes très fiables, avec un très faible niveau de pollution hertzienne et une consommation très réduite permettant d’avoir une très grande autonomie. C’est la solution à votre souci de sécurité et de gain de productivité. N’hésitez plus à travailler avec une radiocommande. Vous trouverez facilement votre radiocommande pour pont roulant parmi les différents modèles dans la catalogue de RM2M. Nous disposons de plus de 30ans d’expérience en ce qui concerne les matériels de manutention et de levage. Il va sans dire que nous sommes réellement en mesure de vous conseiller et de vous recommander les meilleurs produits RM2M dispose d’une gamme importante de radiocommandes de qualité avec un haut niveau de sécurité pour ponts roulants et bien d’autre machines. RM2M a régulièrement en stock plus de 200 radiocommandes. RM2M est basé en France, à coté de Lyon. De plus, RM2M assure le SAV de ses radiocommandes dans un délai très court.

Vous n’aurez qu’à faire votre choix. Notre équipe sera ravie de vous accueillir et de vous proposer ses différents produits haut de gamme. Nous pouvons aussi vous conseiller par téléphone au 33(0)478341880 ou par mail via notre adresse contact@rm2m.fr et vous adresser des devis gratuitement. Sinon, vous pouvez achetez nos radiocommandes standards directement sur notre site marchand www.rm2m.fr .